Supporting innovation in the African news industry

Thursday, May 10, 2012 | 6:23 PM

En Français

We’re eager to see journalism flourish in the digital age, in all forms and on all continents.  Today, with half a dozen other generous sponsors, we’re taking a big step forward with a new $1 million African News Innovation Challenge.

This initiative is the latest in a series of projects to spur innovation in African journalism. Since 2010 we’ve been working with newsrooms across the continent to show journalists how the Internet can help them be better reporters—whether it’s doing advanced search and analysis for investigative stories or incorporating great data-based visuals and citizen voices into their reporting. In Ghana we’re helping journalists produce evidence-based reporting on the country’s new oil wealth, while in Senegal we gave journalists training on election reporting. In Kenya we helped pioneer Africa’s first data journalism boot camp, in which participants produced eight separate data-driven stories or news apps, including a TV documentary that exposed the plight of rural schools and an analysis of government spending at county level that has been nominated for an international award.

Now, we’re looking for even more innovations aimed at strengthening and transforming African news media. The Challenge will provide grants ranging from $12,500 to $100,000 for project proposals falling into four categories: news gathering, storytelling, audience engagement and the business of news. Proposals can include ideas that improve everything from data-based investigative journalism and crowd-sourced citizen reporting, to new ways of distributing news on mobile platforms, or new revenue models that help wean media off a reliance on advertising. In addition to cash grants, winners will receive technical, business development and marketing advice.

The African Media Initiative, Africa’s largest association of media owners and operators, is running the Challenge. Other partners include Omidyar Network, the Bill & Melinda Gates Foundation, the John S. and James L. Knight Foundation, the U.S. State Department, the Konrad Adenhauer Stiftung and the World Association of Newspapers & News Producers.


Entries must be submitted to the ANIC website by midnight Central African Time on July 10, 2012. While news pioneers from anywhere in the world are welcome, all entries must have an African partner that will help develop and test the innovation. Entries will be judged by an international jury, and finalists will get a chance to refine their proposals during one-on-one mentoring sessions at a “tech camp” in Zanzibar in August 2012.

The winners will be announced at the Africa’s largest gathering of media owners and executives, at the Africa Media Leaders Forum, in Ivory Coast in November 2012.

We’re also active in promoting digital journalism outside of Africa, such as supporting the Nordic News Hacker, the Global Editor Network’s data journalism prize and International Press Institute media innovation prizes. As media organizations continue to adapt to the new digital world, we’re committed to working with journalists to help them use technologies to gather and tell important stories.

Posted by Julie Taylor, Head of Communications, Sub Saharan Africa


====


Soutien à l'innovation dans le secteur de l'information en Afrique

Nous sommes heureux de voir le journalisme s'ouvrir à l'ère numérique, sous toutes ses formes et sur tous les continents. Aujourd'hui, avec une demi-douzaine d'autres généreux sponsors, nous avançons à grand pas vers un nouveau  African News Innovation Challenge (ANIC) de 1 million de dollars.

Cette initiative est la dernière d'une série de projets visant à stimuler l'innovation dans le secteur du journalisme africain. Depuis 2010, nous avons travaillé avec les salles de rédaction à travers le continent pour montrer aux journalistes comment Internet peut les aider à réaliser de meilleurs reportages —que ce soit dans leurs recherches et analyses sur des dossiers d'investigation ou pour intégrer dans leurs articles des visuels de qualité basés sur des données, et des voix de citoyens. Au Ghana, nous aidons les journalistes à produire des reportages, preuve à l'appui, sur la nouvelle richesse pétrolière du pays, tandis qu'au Sénégal, nous avons proposé une formation aux journalistes sur la couverture des élections. Au Kenya, nous avons aidé le premier "camp de formation" de journalistes en Afrique, au cours duquel les participants ont produit huit articles distincts sur la base de données ou des applis d'infos, dont un documentaire TV qui exposait la situation des écoles rurales et une analyse des dépenses gouvernementales au niveau national  qui a d'ores et déjà été sélectionnée pour un prix international.

À présent, avec ANIC, nous recherchons toujours et encore d'autres projets innovants visant à renforcer et à transformer les médias d'information en Afrique.  Des subventions, comprises entre 12 500 et 100 000 $, seront accordées aux projets entrant dans l'une des quatre catégories suivantes : collecte d'informations, narration, participation du public et industrie des médias. Les propositions peuvent intégrer des idées d'amélioration dans tous les domaines, du journalisme d'investigation basé sur des données et des renseignements donnés par les citoyens (crowdsourcing), aux nouvelles méthodes de diffusion de l'information sur les plates-formes mobiles, ou encore aux nouveaux modèles de financement susceptibles d'aider les médias à ne pas dépendre totalement de la publicité. Outre les subventions en numéraire, les lauréats recevront des conseils sur les plans technique, du développement de l'activité et du marketing.

L'AMI (African Media Initiative), la plus grande association de propriétaires de médias et d'opérateurs en Afrique, organise le Challenge. Parmi les autres partenaires, citons Omidyar Network, la  Fondation Bill & Melinda Gates , la  Fondation John S. and James L. Knight , le  Département d'État américain , le Konrad Adenhauer Stiftung et la  World Association of Newspapers & News Producers.

Les candidatures doivent être soumises sur le site de l'ANIC  avant le 10 juillet 2012 à minuit, heure d'Afrique centrale. Bien que les pionniers du monde entier soient les bienvenus, tous les candidats doivent avoir un partenaire africain qui les aidera à développer et à tester l'innovation. Les candidatures seront jugées par un jury international et les finalistes pourront affiner leurs propositions au cours d'une session de tutorat en tête à tête dans les cadre d'un "camp technique" à Zanzibar en août 2012.

Les lauréats seront annoncés au plus grand rassemblement de propriétaires et patrons de presse d'Afrique, le Forum des leaders de média d'Afrique, qui aura lieu en Côte d'ivoire en novembre 2012.

Nous sommes également actifs dans le développement du journalisme numérique en dehors de l'Afrique, avec, par exemple, le soutien du concours  Nordic News Hacker, du  Prix de journalisme de données du réseau mondial de rédacteurs en chef (GEN), des prix d'innovation média de  l'IPI (International Press Institute).

Alors que les organismes de presse s'adaptent petit à petit au nouvel univers numérique, nous nous efforçons de travailler avec les journalistes pour les aider à exploiter les technologies dans leur collecte et leur récit des faits importants.

Posté par Julie Taylor, responsable des communications, Afrique sub-saharienne