Announcing the 90 Regional Finalists of the Google Science Fair 2012

Wednesday, May 30, 2012 | 11:52 AM

En Français


Congratulations to the regional finalists of the second Google Science Fair! These top 90 entries from around the world represent some incredibly innovative and groundbreaking science.

This year’s competition was even more international and diverse than last year. We had thousands of entries from more than 100 countries, and topics ranging from improving recycling using LEGO robots to treating cancer with a substance created by bees to tackling meth abuse.   Our judges were impressed by the quality of the projects, and it was no easy task to evaluate the creativity, scientific merit and global relevance of each submission to narrow down the entries to just 90 finalists.  Each regional finalist will receive a Chromebook and a framed certificate acknowledging their achievement.  Thirteen of our 90 finalists have also been nominated for the Scientific American Science in Action award, the winner of which will be announced on June 6 along with our 15 finalists. These top 15 and the Science in Action winner will be flown out to Google’s headquarters in California in July for our celebratory finalist event and for the last round of judging, which will be conducted by our panel of renowned scientists and innovators.

Among the finalists is a great and inspiring project by two 14 year old high school students from Lusoti High School in Swaziland - Sakhiwe Shongwe and Bonkhe Mahlalela.   Bonkhe is from a rural area, his family are subsistence farmers and they do not produce enough yield to feed themselves - they have been surviving on food aid for the last decade.   Their project is focused on changing this situation through adapting current hydronic methods so that they could be used by poor subsistence farmers.   In their words, “Winning the Google Science Fair as young Swazi scientists cannot change the world; however it change the way we live in it.  Given the opportunity the project can make Swaziland a better country to live in.”

Thanks to all of the students around the world who submitted projects to the Google Science Fair and congratulations to Sakhiwe and Bonkhe and all the other young scientists who were selected as regional finalists.

Posted by: Ory Okolloh, Google Africa Policy Manager
 


 ====


Annonce des 90 finalistes de la Fête de la science Google 2012

Félicitations aux finalistes de la seconde édition de la Fête de la science Google! Ces 90 meilleurs projets en provenance du monde entier représentent une somme incroyable d'avancées et d'innovations scientifiques.

L'édition de cette année était plus étendue encore que celle de l'an dernier, en termes de pays participants et de sujets traités. Nous avons reçu des centaines de projets en provenance de plus d'une centaine de pays sur des sujets allant de l'amélioration du recyclÂge par des robots LEGO au traitement du cancer à base de substances produites par les abeilles en passant par la lutte contre l'abus de méthamphétamines. Notre jury a été impressionné par la qualité des dossiers. Ce fut une tâche difficile d'évaluer la créativité, la valeur scientifique et la pertinence globale de chacun d'eux pour n'en retenir que 90. Chaque finaliste recevra un Chromebook et un diplôme encadré attestant de leur réalisation. Treize des 90 finalistes ont été également nominés pour participer au prix « Science in Action » du magazine Scientific American, dont le lauréat sera annoncé le 6 juin prochain en même temps que nos 15 finalistes. Nos 15 finalistes et le lauréat du prix "Science in Action" seront conviés au siège de Google en Californie au mois de juillet pour participer à une fête en leur honneur et assister à la finale de ce grand concours qui sera jugée par un panel de d'éminents scientifiques et inventeurs.

Parmi les finalistes, figure un remarquable et passionnant projet proposé par deux étudiants de 14 ans du Lycée de Lusoti au Swaziland - Sakhiwe Shongwe et Bonkhe Mahlalelaen.
« Bonkhe est issu du milieu rural. Sa famille qui vit de culture vivrière ne parvient pas à produire suffisamment pour se nourrir. Cela fait dix ans qu’elle dépend de l’aide alimentaire. Leur projet vise à changer cette situation en adaptant les méthodes hydroniques actuelles à la culture vivrière des paysans pauvres. Comme ils le disent eux-mêmes : « Gagner la Fête de la science Google en tant que jeune scientifiques Swazi ne va pas changer le monde, mais cela va changer la façon d’y vivre. Ce projet est l’occasion de faire du Swaziland un pays où il fait meilleur vivre »

Merci à tous les jeunes à travers le monde qui ont soumis leur projet à La Fête de la science Google et félicitations à Sakhiwe et Bonkhe aini qu'à tous les autres scientifiques en herbe qui ont été sélectionnés comme finalistes.

Posté par : Ory Okolloh, Google Africa Policy Manager